Cet obscur objet du désir social

Récemment,  j’ai été stupéfaite d’apprendre pratiquement coup sur coup : 1. L’existence des objets sociaux. 2. Qu’ils sont au cœur même du réseautage social. 3. Et enfin, que l’on trouve très peu d’information sur le sujet en français. Tout ça me donne une folle envie de plonger dans le vif du sujet avec vous.

 

Qu’est-ce qu’un réseau social?

 

world-map-ties-nod

 

Avant que Jyri Engeström n’introduise la notion d’objet social et ne l’applique aux réseaux sociaux, on avait tendance à définir les sites de réseautage social en focalisant uniquement sur l’aspect réseau de ceux-ci. Ainsi, on les abordait d’une façon plutôt cartographique :

 

« Social network theory views social relationships in terms of nodes and ties. Nodes are the individual actors within the networks, and ties are the relationships between the actors. […] These concepts are often displayed in a social network diagram, where nodes are the points and ties are the lines. » (1)

 

 

Et lorsqu’on introduisait la notion d’interaction dans la définition des réseaux sociaux, on la réduisait à une « entrée en contact » ou à « un échange d’informations » : « Social network theory is good at representing links between people. But it doesn’t explain what connects those particular people and not others. » (2)

 

guacamayas

Une vision réductrice du réseautage numérique

Engeström considérait cette vision des réseaux sociaux comme réductrice. (3) « The fallacy is to think that social networks are just made up of people. They’re not; social networks consist of people who are connected by a shared object. » – Jyri Engeström (4)

Qu’est-ce qu’un objet social?

Jyri Engeström s’est plutôt intéressé à expliquer ce qui motive les gens à connecter sur les médias sociaux : « People don’t just connect to each other. They connect through a shared object. » (5)

 

ballon-flottant-eau

Le ballon : brillante métaphore de l’objet social 

Dans une de ses présentations, Engeström a utilisé une brillante analogie pour illustrer l’objet social : le ballon. (6) Voilà. Pensez à un objet social comme à un ballon au centre d’un jeu de volley, de soccer ou de basket. Dans les deux cas, l’objet est la pièce maîtresse d’une activité (ou d’une conversation) entre deux (ou plusieurs) personnes.

Le ballon est l’objet principal de… tout jeu de ballon, n’est-ce pas? De même, une vidéo, un article (ou tout autre sujet ou hyperlien) partagé sur les réseaux sociaux devient l’objet de nos d’interactions sociales. Tout comme sur un groupe Facebook, nos échanges se font autour d’un même objet, qui est notre centre commun d’intérêt. (6)

 

sunset-beach-volleyball

 

Pour conclure

Bref, l’objet social, c’est la raison qui pousse des personnes à entrer en contact. Pour socialiser, nous avons besoin d’une raison. Cette raison, ce « nœud » dans le réseau social, c’est ce que l’on appelle l’objet social. Hugh MacLeod, un camarade de Jyri Engeström qui a popularisé la notion d’objet social en marketing, explique :

« The Social Object, in a nutshell, is the reason two people are talking to each other, as opposed to talking to somebody else. Human beings are social animals. We like to socialize. But if think about it, there needs to be a reason for it to happen in the first place. That reason, that “node” in the social network, is what we call the Social Object. » (7)

 

Dans un prochain billet, nous verrons en quoi l’objet social explique le succès des réseaux sociaux.

 

Partagez:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *